Cameroun: un eldorado pour l’industrie du tabac

28 octobre 2015
co

Actuellement, l’industrie du tabac mène une offensive pour augmenter ses profits et rendre davantage les populations camerounaises dépendantes du tabac. En effet, on remarque presque chaque semaine l’apparition de nouvelles marques de cigarettes. Cette action de l’Industrie est soutenue par un marketing agressif aux quatre coins du pays.

A Yaoundé par exemple, des “cigarettes girls” sont payées pour faire le tour des boîtes de nuit, des supérettes et des espaces publics, et inciter les jeunes à fumer des marques aux noms très enchanteurs.  L’innovation ces derniers jours, c’est la dégustation gratuite. En effet, pour implémenter les marques nouvellement importées, les stratégies consistent à :  » déposer dans commerce de proximité, les boutiques, les échoppes et autres commerces des cartouches de cigarettes d’une marque X. Ces cigarettes sont gratuitement proposées à toutes personnes qui voudraient s’acheter des clopes ou fumer.  Ici la consommation est libre. Seule restriction pour cette dégustation c’est le dépôt du packaging chez le commerçant, qui devra les transmettre à la compagnie de tabac contre rémunération. »

L’observation de cette nouvelle stratégie révèle que chaque échoppe à 3 séries de dégustations gratuites avant de commencer la vente du nouveau produit. Selon les associations de lutte anti tabac au Cameroun, cette méthode à pour objectif de rendre la cible dépendante du produit avant le début de sa commercialisation.

Cette situation participe à une augmentation du phénomène du tabagisme et de ses conséquences sur les plans sociaux, économiques, sanitaires et autres. Raison pour la Société civile lance un appel à l’adoption d’une loi anti tabac dont l’objectif est de protéger les générations présentes et futures des dangers du tabac.


Vous avez aimez cet article? Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

twelve − 6 =

Dans la même catégorie