Marquage sanitaire graphique: Il faut débusquer les poches de résistance

6 avril 2020
Affiche Oris 2

La mise en œuvre de la réglementation sur le marquage sanitaire graphique  est progressive au Cameroun.  L’évaluation du terrain  permet de noter  que 15 marques sur 19 recensées sur le marché sont déjà conformes au texte en vigueur. Sur leurs conditionnements  on peut apercevoir un avertissement général en français   »  Fumer Tue »  et en anglais « Smoking Kills « , suivi  des images illustrant les affections liées au tabac, accompagnées d’un message spécifique en français   » fumer provoque le Cancer du Poumon » et en anglais  » Smoking causes Lung Cancer ».  Il s’agit là d’un pas de  plus  pour le Cameroun dans la mise en œuvre des dispositions de la Convention cadre de l’Oms pour la lutte antitabac (CCLAT). Il s’agit également d’une avancée essentielle dans l’information des populations sur les risques liés à la consommation du tabac ou de ses produits.

 Cependant, il convient de dénoncer  quelques industries qui plombent encore la mise en œuvre complète de la Réglementation.  Sur le terrain,  l’on constate pour le déplorer  que quatre marques de cigarette (ESSE, St Moritz, Vega et Oris) sont toujours vendues sans marquage sanitaire graphique.

 Face à cette situation, la C3T a fait plusieurs dénonciations auprès des autorités et des médias.  Elle a aussi mobilisé les associations de protection et de défense des intérêts et Droits des Consommateurs. Ces dernières ont saisi les autorités compétentes à travers une pétition.  Les plaintes ont aussi été déposées  auprès de deux tribunaux de la ville de Yaoundé.

Suite à la pétition déposée,  les autorités ont  pris le problème à bras le corps.  La gendarmerie nationale  gère actuellement  le dossier.  Les opérations d’assainissement vont bientôt débuter.


Vous avez aimez cet article? Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

one + 3 =

Dans la même catégorie