Tabagisme : un risque accru de cancer du col de l’utérus

2 août 2018

Le tabac peut être fumé, absorbé de manière orale ou prisé.  A Côté  de ces formes de consommation, on note aussi souvent d’autres  modes d’usage du tabac.  Pour des raisons diverses, certaines femmes utilisent le tabac comme une ovule qu’elles introduisent dans leurs parties intimes. Tous ces usages du tabac ne sont pas sans conséquence pour la santé de la femme qui s’expose à plusieurs types de cancers dont celui du col de l’Utérus.

Le tabac augmente en effet  le risque de cancer du col de l’utérus et ce risque s’accroît avec le nombre de cigarettes consommées quotidiennement et avec l’âge de début de ce type de consommation, plus l’âge étant précoce, plus le risque devenant grand, selon une étude britannique publiée dans la revue « International Journal of Cancer ». Les auteurs de cette étude ont analysé les dossiers médicaux émanant de 23 études relatives aux effets du tabagisme sur le risque de cancer du col, incluant au total 23.017 femmes initialement non atteintes. Le Dr Amy Berrington de Gonzales de l’Institut de recherche britannique sur le cancer à Oxford, et ses collègues, ont ainsi établi que les fumeuses présentaient un risque de cancer du col multiplié par 1,6 comparativement aux non fumeuses. Celui relatif aux ex-fumeuses était multiplié par 1,12. Aucune différence n’est apparue entre la durée d’arrêt du tabac et le risque de cancer. L’ancienneté du tabagisme n’a pas non plus semblé influencer ce risque. En revanche, plus l’âge de début était jeune, plus il devenait élevé. Les études révèlent également que le tabagisme et l’infection par le Human Papilloma Virus (HPV)-16 semblent agir en synergie à l’égard du risque de cancer du col de l’utérus, qu’ils multiplient jusqu’à 27. Les femmes testées positives pour ce virus doublaient leur risque de cancer du col, indépendamment du tabac. Les travaux menés par Anthony Gunnell à l’Institut Karolinska à Stockholm suggèrent que l’association des deux facteurs de risque crée une synergie chimique qui provoque le développement de la maladie.

« Notre méta-analyse confirme ainsi que le tabagisme représente un facteur de risque de cancer du col supplémentaire et cette association est également présente chez les patientes présentant un test HPV positif« , concluent les auteurs.

Éviter la consommation du tabac afin de réduire les risques du cancer du col de l’utérus serait donc la meilleure des décisions à prendre par les femmes. Elles doivent dire oui pour un Col sain, sans maladie liée au tabac.

Sources: Cancer Epidemiology, Biomarkers & Prevention, novembre 2006. Dernière modification, 27 août 2015


Vous avez aimez cet article? Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

twelve + one =

Dans la même catégorie