2017: Une année bien remplie pour la C3T

12 janvier 2018

La coalition camerounaise contre le tabac (C3T) aura été sur plusieurs fronts au cours de l’année écoulée.  Renforcement des capacités des acteurs, sensibilisation des populations sur les méfaits du tabac,  plaidoyers auprès des décideurs  politiques, autorités administratives et communales et élus de la nation,  échanges réguliers avec les journalistes, communication médiatique, monitoring des activités de l’industrie du tabac. Voilà quelques activités majeures ayant meublé le plan d’action de la Coalition en 2017.

IMG_20161011_120419

L’activité  de renforcement des capacités a  concerné les  journalistes, les organisations de la société civile et les membres de la commission multi sectorielle de lutte antitabac. Au cours d’un atelier organisé le 4 avril 2017 à Yaoundé, il a été question de sensibiliser tous ces acteurs sur l’importance du marquage sanitaire graphique sur les emballages du tabac et des produits du tabac, de l’interdiction  de toute forme de publicité en faveur du tabac et de ses produits, et de la protection du domaine scolaire contre  les activités marketing de l’industrie du tabac. L’objectif final de cet atelier était de susciter le soutien des acteurs dans le plaidoyer pour l’adoption des textes réglementaires sur le contrôle du tabac au Cameroun.

Sensibilisation sur les méfaits du tabac

SAMSUNG CSCLes nombreuses causeries éducatives organisées en direction des enfants de la rue, des jeunes en milieu scolaire et ceux des milieux chrétiens dans les villes de Yaoundé, Ngaoundéré, Douala, Ebolowa, ont meublé les activités de sensibilisation des jeunes sur les méfaits du tabagisme. Cette activité de sensibilisation et de prévention du tabagisme en milieu jeune en général et en milieu scolaire en particulier s’est aussi traduite par la campagne d’apposition des plaques de signalisation d’interdiction de fumer en milieu scolaire. La campagne menée avec l’appui de Paypal Gives du 28 Septembre au 15 octobre 2017, a concerné 15 lycées et collèges de la ville de Yaoundé. Elle  s’inscrivait dans le cadre de l’accompagnement de la mise en œuvre de la Circulaire du ministre des enseignements secondaires du 11 septembre 2007. La dite circulaire demande aux chefs d’établissements d’apposer à l’entrée de leurs structures, des plaques de signalisation d’interdiction de fumer et de créer des clubs antitabac. Sous l’impulsion de la C3T, deux clubs antitabac ont vu le jour en décembre 2017 au lycée de Nkolndongo à Yaoundé et au Lycée Classique et Moderne d’Ebolowa.

 En dehors des jeunes, les transporteurs urbains, notamment les taximen de la ville de Douala ont eux aussi été sensibilisés sur les  diverses conséquences du tabac. C’était le 31 mai 2017 à l’occasion de la célébration de la journée mondiale sans tabac.  Afin de sensibiliser les usagers de la route et singulièrement ceux qui empruntent le transport en commun, 400 autocollants portant les messages de sensibilisation ont été apposés sur les taxis.

 Afin d’édifier les populations sur les conséquences sanitaires du tabac, la C3T a organisé le 31 mai 2017, le vernissage d’une exposition graphique sur les avertissements sanitaires illustrés des emballages des produits du tabac. L’activité qui avait pour cadre le cercle municipal de Bonanjo, a mobilisé les parlementaires, les journalistes, les élèves, les responsables des administrations publiques, les autorités traditionnelles, les syndicats des transports urbains, les associations de défense des droits des consommateurs et plusieurs représentants des organisations de la société civile.

 Un plaidoyer de haut niveau

SAMSUNG CSC

Les activités de plaidoyer en faveur de l’adoption et de la mise en œuvre des législations et des Règlementations en matière de lutte contre le tabagisme ont occupé une place de choix dans l’agenda de la Coalition en 2017.  Les parlementaires, les membres du gouvernement,  les autorités administratives, les élus locaux  et les chefs d’établissements scolaires ont été les principales cibles de cette activité qui visait d’une part, à solliciter les soutiens de certains acteurs et d’autre part, à attirer l’attention et amener les décideurs à adopter les mesures législatives, règlementaires et administratives en matière de lutte antitabac au Cameroun. En direction des  décideurs, le plaidoyer portait entre autres sur l’adoption de la loi nationale antitabac, la révision de l’article 29 de la loi de 2006 sur la publicité au Cameroun, l’adoption du décret d’application de la loi de 2006 portant interdiction de la publicité, de la promotion et du parrainage en faveur du tabac et des produits du tabac.  D’autres objectifs du plaidoyer étaient l’adoption de l’arrêté conjoint MINSANTE/MINCOMMERCE sur le marquage sanitaire graphique et l’adoption du décret portant protection du domaine scolaire contre les activités de l’industrie du tabac.

Toujours en direction des décideurs, il faut aussi noter l’organisation de la table ronde sur le rôle de la lutte antitabac dans l’atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD).  La rencontre organisée le 17 Août à Yaoundé avait pour objectif d’attirer l’attention des décideurs sur la nécessité d’intégrer la lutte antitabac dans les politiques et stratégies de développement.

Les actions de plaidoyer  menées en direction des autorités administratives et des élus locaux visaient quant à elles, à amener ces derniers à prendre des mesures administrations visant à lutter contre le tabagisme passif. Il s’agit précisément des décisions portant interdiction de fumer dans des lieux publics et à usage collectif.

 Dans l’ensemble, ces activités de plaidoyer ont été favorablement accueillies par les principales cibles car, plusieurs textes en chantier sont à une phase  avancée devant conduire vers leur adoption.

Rapports harmonieux avec les médias

IMG_20171115_111005

Les médias sont des cibles privilégiées de la lutte antitabac. C’est la raison pour laquelle la Coalition s’est attelée au cours de l’année 2017, à entretenir des rapports harmonieux avec les journalistes. À cet effet, la C3T dans le cadre de son projet de média dialogue mis en œuvre avec le concours de Campaign for Tobacco Free Kids (CTFK), a organisé 8 média dialogues dans les villes de Yaoundé, Douala, Bafoussam, Bertoua, Ngaoundéré, Ebolowa. L’objectif était d’échanger et de sensibiliser les journalistes sur les méfaits du tabac et obtenir leur soutien dans la campagne de plaidoyer en vue de l’adoption des règlementations sur le marquage sanitaire graphique sur les emballages du tabac et les produits du tabac, l’interdiction de la publicité globale en faveur du tabac et de ses produits, la protection du domaine scolaire, la création des espaces non fumeurs et l’adoption de la loi nationale anti tabac. Les journalistes qui ont massivement adhéré à l’initiative ont régulièrement produit des articles sur le contrôle du tabac au Cameroun. Les journalistes partenaires de la C3T ont reçu de manière régulière, les informations via divers moyens de communication dont les mails et le groupe Whatsapp.

Cette relation de confiance avec les journalistes s’est aussi traduite par les espaces de diffusion de messages  généralement réservés à la C3T dans les médias. Pour la stratégie  média, la Coalition bénéficie du concours du Comité Presse Antitabac (CPAT), un groupe de journalistes engagés dans la lutte antitabac. Avec le concours de la C3T, le CPAT a qui était jusqu’ici confiné à Yaoundé a pu recruter de nouveaux membres dans plusieurs autres régions du pays.

L’utilisation  de l’internet et des réseaux sociaux, l’insertion des communiqués dans les journaux, la collecte et la diffusion de l’actualité sur le contrôle du tabac,  ainsi que les interventions en direct dans les médias ont meublé par ailleurs l’activité communication de la Coalition en 2017.

 Une Coopération excellente avec les partenaires

SAMSUNG CSC

Au niveau du volet partenariat, les relations entre la C3T et CTFK se sont renforcées davantage  en 2017 avec la visite de travail que les hauts responsables de Campaign for Tobacco Free Kids (CTFK) ont effectué au Cameroun.  Venue s’imprégner de la situation de la lutte antitabac au Cameroun,  Mme Bintou Camara, responsables des programmes Afrique à CTFK accompagnée de Mme Hilda Hochefu, coordonatrice régionale de l’Afrique de l’Ouest à CTFK, a  encouragé les efforts de la C3T pour faire avancer la lutte contre le tabac. Cette visite effectuée au mois de septembre, a permis à la C3T d’expliquer les difficultés locales rencontrées dans la lutte antitabac et de mener des réflexions pour l’amélioration du contrôle du tabac au Cameroun.

Les nombreuses séances de travail avec les responsables du ministère de la Santé publique traduisent elles  aussi, l’excellence des relations entre la Coalition et les autorités sanitaires du pays.

 Une veille stratégique permanente

 Le monitoring des activités de l’industrie du tabac a permis de déceler et de dénoncer auprès des autorités et des médias, les activités publicitaires et promotionnelles de l’industrie du tabac.  Au rang des  activités décelées,  il faut noter la violation des dispositions de la loi de 2006 régissant la publicité au Cameroun. C’est le cas des campagnes d’affichage menée par l’industrie sur les marques de cigarettes telles que Vega, L§B, Aspen… les campagnes d’affichage incriminées s’appuient sur les supports de format A3 et A5 qui sont apposés aux niveaux des kiosques et call-box, des lieux fortement fréquentés par les couches vulnérables. Une campagne de riposte a été élaborée et attend d’être mise en œuvre en ce début d’année 2018.

Le travail de veille stratégique a également permis de noter que l’industrie du tabac fait la publicité de ses produits de manière voilée dans les productions audiovisuelles diffusées dans plusieurs médias nationaux. Ces cas de violation ont été portés à la connaissance des autorités compétentes et leurs réactions restent attendues.

 Il convient de noter également que la C3T a pu aussi constater que l’industrie du tabac se livrait à une intense activité promotionnelle avec les cigarettes girls, les véhicules et des gadgets publicitaires.  Des activités qui violent allègrement les dispositions de l’article 13 de la Convention Cadre de l’Oms pour la lutte antitabac.

 En somme une année qui n’aura pas été du tout repos et qui traduit l’engagement et la détermination de la C3T à œuvrer pour un Cameroun sans maladie ni décès liés au tabac.


Vous avez aimez cet article? Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19 + nineteen =

Dans la même catégorie