Cameroun: hausse des prix des cigarettes

8 mars 2019
???????????????????????????????

La loi des finances 2019  entrée en vigueur depuis le 1er janvier dernier  a  prévu des réajustements sur la taxation des produits du tabac.

Suivant les dispositions de la dite loi,  la taxe spécifique instituée  depuis 2015 et qui était de l’ordre de 3500 FCFA pour 1000 tiges de cigarettes est désormais passée à 5000 FCFA pour 1000 tiges. Depuis le début du mois de mars 2019, ce réajustement s’observe à travers l’augmentation des prix des produits du tabac. Ainsi donc, la marque L£B  passe de 25 à 50 Fcfa le bâton.  Gold Seal et Aspen passent de 3 baton  à 50 fcfa  à  désormais 3 bâtons à 100Fcfa. Benson £ Hedges  et Malboro connaissent des fortunes diverses. Par endroit les prix sont restés inchangés 50 Fcfa le bâton. Dans  d'autres points de vente par contre, ces mêmes produits coûtent 75 Fcfa le bâton. Les nouveaux prix.des paquets de cigarette sont de l’ordre de 1000 fcfa pour  Benson £Hedges, 750 Fcfa pour L£B et de 500 Fcfa pour les marques  Rotman et Diplomate.

Quelques semaines avant l’entrée en vigueur de ces nouveaux prix, les importateurs des produits du tabac ont traduit leur colère à travers un article de presse publié le 31Janvier2019. L’article parle en effet  de l’augmentation du droit d’accise et de la réaction des importateurs qui soutiennent que  » si on ajoute au droit d’accise spécifique, le droit de douane de 30%, la TVA cumulée de 36%, la redevance informatique et l’impôt sur le revenu, les cigarettes importées pourraient être soumises à presque 200% des droits et taxes confondus. Ainsi donc un conteneur de 1000 cartons de cigarettes pourrait revenir à près de 73 Millions de FCFA (taxes et droits de Douane). Les importateurs qui incriminent cette probable hausse brandissent plutôt la menace de la contrebande.

Suite à cette réaction des importateurs qui voulaient ainsi entraver la mise en œuvre de cette nouvelle mesure fiscale, la Coalition Camerounaise contre le tabac a adressé une lettre au ministre des finances question de l’amener à mieux cerner cette tentative d’ingérence de l’industrie et d’encourager le gouvernent à augmenter les taxes sur les produits du tabac afin d’atteindre le seuil de 70% préconisé par l’oms.

Le gouvernement est aussi encouragé par la même occasion de prendre des mesures d’interdiction de la vente en détail et de toute forme de publicité sur les produits du tabac. La C3T note pour le déplorer une fois de plus  que l’industrie du tabac sur le fallacieux prétexte de vulgarisation de ses nouveaux prix, profite pour produire des affiches publicitaires qui sont apposées sur les points de vente.


Vous avez aimez cet article? Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × one =

Dans la même catégorie