Gabon: le Gouvernement adopte cinq décrets d'application de la loi Antitabac

3 mai 2016
1015244_7_1bb5_un-panneau-d-interdiction-de-fumer-dans-un-bar_34361f89d10b10f7ac9013c8f792ab4e

Le tabac tue le fumeur et le non-fumeur. Pour protéger la santé des populations et sauver des vies, le Gouvernement  gabonais a, le 11 avril 2016 adopté cinq projets de décrets d'application de la loi 006/2013 instaurant des mesures en faveur de la lutte antitabac en République Gabonaise, notamment :

1- Le projet de décret définissant la composition et les modalités de fonctionnement de la Commission Nationale de Lutte contre le Tabagisme, en abrégée, « la Commission », aux fins de mettre en place un cadre d'action, de cohérence des politiques de lutte contre le tabagisme en République Gabonaise. Cette Commission comprend :

  • le Comité Stratégique ;
  • le Comité Technique ;
  • le Secrétariat Permanent ;
  • les entités déconcentrées.

2- Le projet de décret portant interdiction de fumer du tabac dans les lieux ouverts au public en République Gabonaise, en instituant une interdiction générale de fumer dans tous les lieux dits à usage collectif (lieux de travail et lieux accueillant du public).

3- Le projet de décret relatif à la prévention de l'interférence de l'Industrie du tabac dans les politiques de santé en République Gabonaise, en garantissant et en empêchant l'interférence qui s'exerce de manière multiple et efficace pour le bien-être et le changement de comportement des populations.

4- Le projet de décret relatif au conditionnement des produits du tabac en République Gabonaise, qui prescrit que les emballages des cigarettes et cigares destinés à la vente au Gabon doivent désormais porter entre autres les inscriptions suivantes :

  • « vente en zone CEMAC »;
  • « le tabac TUE » ;
  • « interdit au moins de 18 ans ».

5- Le projet de décret portant interdiction de la publicité, en République Gabonaise, pour réduire et rendre beaucoup plus difficile la consommation du tabac et des produits dérivés auprès des jeunes et des consommateurs adultes. Le fait de protéger les populations en restreignant les pratiques de publicité, de promotion, de parrainage et de sponsoring du tabac et de ses produits dérivés aidera à diminuer fortement leur utilisation.

Fruit de l’implication de plusieurs acteurs dont Ministère de la Santé gabonais, l'OMS et la Société civile gabonaise via le MPS-GABON, ces projets de décrets font du Gabon le fleuron de l’Afrique centrale en matière de lutte antitabac. Tandis que le Cameroun, locomotive de l’Afrique centrale traine le pas.

L’industrie du tabac, fuyant les restrictions juridiques des autres pays de la sous région, oriente son action vers le Cameroun, qui, part progressivement en fumée.

Fort de ce constat que la  Société civile appel à l’action du gouvernement pour protéger la jeunesse camerounaise du poison qu’est le tabac.


Vous avez aimez cet article? Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × 1 =

Dans la même catégorie