Industrie du tabac: publicité illégale pour recruter de nouveaux fumeurs

28 octobre 2015
Des cas de publicité illégale des produits de tabac au Cameroun

Entre emballages glamours, cigarette-girls, affiches publicitaires et gadgets de communication, l’industrie du tabac mène l’offensive pour recruter de nouveaux consommateurs.

Décidément,  l’industrie du tabac ne rate pas une occasion pour faire du Cameroun un fumoir et un mouroir. En effet, de nouvelles campagnes publicitaires sont lancées et de nouvelles marques de cigarettes font leur entrée dans le marché. La dernière en date c’est la marque « ESSE » disponible sur les étals depuis quelques semaines. Produit par la Korea Tobacco & Ginseng Corporation (KT&G), cette marque fait l’objet d’une grande campagne de promotion dans la ville de Yaoundé. Le déploiement fait pour connaître la marque est plus important dans les villes universitaires. C’est cas de la ville de Soa où l’on observe la recrudescence d’affiches publicitaires et de gadgets (parasols…).

Selon la Société civile camerounaise, l’intensité de cette campagne à proximité des campus universitaires a pour objectif le recrutement de nouveaux consommateurs de tabac. En effet, « Pour remplacer les fumeurs qui décèdent, les cigarettiers recrutent  de nouveaux consommateurs parmi les jeunes.

Leur cible se situe entre 12 et 20 ans, pour relancer à nouveau un consommateur qui va faire une carrière dans le tabagisme pour 20,30 voire 40 ans.

Considérant l’article 39 la loi de 2006 régissant la publicité au Cameroun, La société civile a dénoncé la situation à travers une lettre  adressée au président du Conseil national de la publicité.


Vous avez aimez cet article? Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

twenty − four =

Dans la même catégorie