Prévention du tabagisme en milieu universitaire: La C3T sensibilise près de 1000 étudiants et enseignants dans la Région de l’ouest Cameroun

9 décembre 2019
Sensibilisation Bandjoun

« La consommation des stupéfiants ne passera pas par moi. Nous jeunes, enseignants, responsables sociaux conjuguons nos efforts pour barrer la voie à ce fléau « . C’est le slogan de cette causerie éducative  menée par la C3T le 18 Octobre 2018, à l’Institut Universitaire de Technologie de Bandjoun dans la région de l’Ouest Cameroun.

Les membres de la Coalition répondaient en effet à l »invitation de l’association dénommée les « Ladies », une association qui œuvre pour le développement, la préservation et la promotion  de la Culture du peuple Bandjoun.

Selon les organisateurs, l’initiative de cette causerie éducative faisait suite au constat selon lequel,  la consommation abusive du tabac et de stupéfiants est une préoccupation au niveau national. Des enquêtes menées montrent  que 20 000 jeunes âgés  de 13 à 15 ans sont des usagers réguliers des produits du tabac.

 A titre d'illustration sur un échantillon de 425 élèves de la classe de seconde en terminale interrogés dans deux établissement secondaires professionnels de Douala, 87,24% ont admis avoir déjà consommés de l'alcool, 25,55% de la cigarette, 46,24% de la shisha et 06,11% le tramol.

Ce fléau n'est pas seulement l'apanage des Zones urbaines, il s'étend également dans les zones rurales avec à la clé de nombreuses conséquences. Les comportements déviants (paresse, agressivité…) sont observés dans les établissements scolaires, dans les quartiers à travers l'affection des jeunes de plus en plus manifeste à la consommation des stupéfiants.

 Face à ce triste tableau, il y a donc lieu de sensibiliser non seulement les jeunes, mais aussi leurs encadreurs d’où l’activité du 18 Octobre dernier.  Pendant plus d’une heure de  temps, l’équipe de la C3T et les membres de l’association ‘Ladies » ont édifié les participants sur les types de stupéfiants, les motivations et les occasions de consommation, les conséquences sociaux, économiques et sur la santé.  La composition des produits du tabac, les produits chimiques ajoutés, les types de produits de tabac fumés ( Pipe, Cigarette classique, Cigarette aromatisée, Cigarette électronique, Shisha ),  les produits non fumés (prisé, chiqué, sniffé) et le tabagisme passif, ont été ainsi expliqués à l’assistance.

Les diverses conséquences au plan social, économique et sanitaire ont été aussi passées en revue. Au plan social on note par exemple la  Déperdition scolaire  et l’augmentation du taux de la délinquance juvénile.

Au rang des conséquences économiques, l’on a évoqué entre autres  la Pauvreté des familles,  les Frais de scolarité et d'apprentissage payés inutilement, la Prise en charge onéreux des cas de maladie et  le faible rendement sur le plan professionnel.

Les conséquences de la consommation des stupéfiants sur le corps humain sont multiples notamment chez les jeunes parce que leur croissance  n'est pas encore achevée. Les troubles digestifs, nausées et vomissements, les troubles métaboliques, la Maigreur, les Risque du cancer de la gorge, les affections buccodentaires  les  troubles du système respiratoire avec entre autres la toux chronique, la Respiration difficile au moindre effort, les Infections pulmonaires à répétition, le risque  très  grand de faire une infection tuberculeuse, le Cancer des poumons. Telles sont quelques unes des conséquences présentées aux jeunes et à leurs encadreurs.  D’autres méfaits tels que  l’Hypertension artérielle, les risques d’AVC, les Artérites, l’Infarctus  et le dysfonctionnement érectile, ont aussi été évoquées.

Au terme des  échanges, il a été rappelé aux jeunes que  l’usage du tabac et  des autres  stupéfiants  est un chemin périlleux. Pour ce faire, cette couche vulnérable de la société et principale cible de l’Industrie du tabac devrait faire attention  lors des piscines parties, des charters, des kermesses, des anniversaires, des réjouissances après examens officiels qui sont des moments propices pour l’expérimentation de ces produits dangereux et mortels.


Vous avez aimez cet article? Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

four × four =

Dans la même catégorie