Projet Tobacco Industry Accountability (TIA)

7 décembre 2016
Publicité des produits du tabac autour des écoles

«Les teenagers d'aujourd'hui sont les clients potentiels de demain»

Cette déclaration, tirée d'une note interne de l'industrie du tabac, résume clairement leur stratégie pour obtenir autant de jeunes que possible dans l’initiation à la consommation du tabac.

Nos écoles semblent être une grande cible pour l’industrie parce qu’elle a compris que les élèves et les étudiants sont fragiles et pourront facilement vouloir essayer quelque chose d’audacieux  comme la consommation de tabac.

Dans le but d'exposer les tactiques de l’industrie du tabac pour commercialiser, promouvoir et vendre leurs produits aux jeunes dans les écoles, la Coalition Camerounaise Contre le Tabac (C3T) et l’Alliance pour le contrôle du tabac en Afrique (ATCA) ont effectué le Projet Tobacco Industry Accountability (TIA). Ce projet a permis à l’équipe de C3T d’observer autour de 20 écoles de la ville de Yaoundé au Cameroun les activités de l’industrie telles que la publicité, la promotion et la vente des produits du tabac

Résultats

Les résultats de l’étude ont montré qu’il existe une publicité agressive des produits du tabac sur un rayon de 100m autour de chacune des écoles visitées.

  • 85% des écoles enquêtées ont autour d'elles des commerces qui exposent sur leurs comptoirs, des produits de tabac à coté sucreries et des produits de grandes consommations.
  • Autour des 20 écoles observées, la publicité du tabac à travers les affiches est omniprésente.
  • 55% des écoles enquêtées ont dans leurs environs des affiches publicitaires sur le tabac

 S’agissant de la vente, l’étude révèle la présence de 173 points de vente des produits de tabac dans un rayon de 100 mètres autour des 20 écoles enquêtées. Soit une moyenne de 9 par école.

  • 85% des écoles enquêtées ont des points de vente très proches et visibles depuis le portail. Tandis que 95% des établissements scolaires étudiés ont dans leurs environs des négoces vendant des cigarettes à l'unité.

Le tabac tue 50% de ses consommateurs. Pour faire face à cette perte constante de clients, l’industrie du tabac développe en permanence des stratégies pour attirer de nouveaux fumeurs. Chaque jour, l’industrie initie des campagnes de marketing pour inciter les jeunes à fumer et à devenir des fumeurs à long terme. Une observation attentive du langage et des formes vous dira que la publicité par l’industrie du tabac vise directement les jeunes.

Cette technique de publicité fait usage de concepts comme une attitude cool, un style de vie détendu et des produits exotiques, pour attirer les jeunes et les inciter à commencer de fumer. Bien sûr, une telle publicité stratégique ne peut pas facilement contourner les jeunes. Ils tombent facilement à ces singeries de l’industrie du tabac et commence à fumer; chose qu’ils vont probablement faire tout au long de leur vie et souffrir plus tard de problèmes de santé liés au tabagisme.

La consommation tabagique des jeunes

Le Cameroun, pays ayant ratifié la Convention Cadre de l’OMS pour la lutte antitabac (CCLAT) ne fait pas exception à la stratégie marketing de l’industrie du tabac. Publicité et vente de produits du tabac ciblent de plus en plus les enfants et les jeunes. Selon l’enquête globale sur le tabagisme en milieu jeune  (GYTS 2008), la consommation de tabac chez les jeunes est un problème de santé publique majeur. Chez les jeunes âgés de 13-15 ans, 31,2% ont essayé de fumer avant l'âge de 10 ans, 5,7% fument actuellement des cigarettes et 9,5% utilisent actuellement d’autres produits du tabac.

Des conséquences sanitaires désastreuses pour les jeunes fumeuses et fumeurs

Plus on commence tôt, plus c'est difficile d'arrêter. Six fumeurs sur dix commencent avant l'âge de 18 ans. Les effets sont dévastateurs: maladies respiratoire, maladies cardio-vasculaires, AVC, cancers, troubles ophtalmiques et auditifs, infertilités… La moitié des adultes qui fument régulièrement meurent prématurément à cause de maladies liées au tabac.

Seule une interdiction totale de la publicité et la vente des produits du tabac autour des établissements scolaires est efficace.

A long terme, l’interdiction totale de la publicité  et de la vente des produits de tabac à proximité des écoles entrainera une baisse de la consommation.  Les interdictions partielles ayant pour effet de permettre à  l'industrie du tabac de concentrer ses investissements dans des domaines où la publicité et la promotion sont encore autorisées.

La C3T propose donc :

  • l’interdiction de toutes formes de publicité, de promotion des produits du tabac et toutes formes de parrainage par l’industrie du tabac au Cameroun.
  • l’interdiction de la vente des produits du tabac dans les écoles.
  • l’interdiction de l'affichage des produits du tabac autour des entrées de l’école.
  • l’interdiction de la vente de cigarettes en bâtons et en petits paquets.
  • l’insertion de l’expression « Vente interdite aux mineurs » à tous les paquets de cigarettes au Cameroun.

Au Cameroun, les pratiques malveillantes de l’industrie du tabac liées à la vente, la publicité et la promotion des produits du tabac à proximité des écoles sont réelles et perceptibles. L’industrie du tabac nie de telles pratiques, mais les résultats de l’enquête prouvent le contraire. Ayant ratifié la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac (CCLAT) en 2006, le Gouvernement camerounais peut enrayer ce fléau nuisible à l'Émergence en adoptant et mettant en œuvre un cadre juridique visant à protéger les jeunes des effets pervers du tabac. Notamment, l’interdiction de la publicité et la commercialisation des produits du tabac dans et autour des établissements scolaires.

Les générations futures salueront cette prise de position forte contre l'épidémie de tabagisme grandissante afin que les enfants camerounais n'aient pas à supporter les conséquences sanitaires, économiques et sociales du tabagisme.

 

Montrer la vérité sauve des vies – OMS, 2009


Vous avez aimez cet article? Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 + ten =

Dans la même catégorie