Réduire le tabagisme, indispensable pour réussir les Objectifs du Développement

6 novembre 2015
SDGs-FR

‘usage du tabac est la première cause mondiale de décès évitables, responsable de plus de 6 millions de morts chaque année. Outre le fardeau que le tabac fait ainsi peser sur la santé de la population de la planète, il a un impact non négligeable sur le développement. Pour prendre un seul exemple : les familles à faible revenu, qui dépensent de l’argent pour se procurer du tabac, ont moins de ressources disponibles pour leur nourriture, leurs dépenses de santé et d’éducation. C’est la raison pour laquelle la lutte contre le tabagisme représente un défi pour la mise en oeuvre des Objectifs du Développement (ODD) qui viennent d’être adoptés par l’Assemblée Générale des Nations-Unies à New York. Au nombre de 17, ces ODD entreront en vigueur début 2016 et seront appliqués jusqu’en 2030. Ils viennent approfondir les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), qui expirent à la fin de l’année, après avoir constitué le programme essentiel de la politique onusienne en matière de développement.

Le lien établi officiellement, dans le cadre de ces ODD, entre la consommation de tabac et la santé est un élément fondamental. Plus important encore, le contrôle du tabac s’avère indispensable à la réalisation de presque tous ces objectifs de l’ONU.

Voici quelques exemples :

Objectif 2: la fin de la faim : assurer la sécurité alimentaire et l’amélioration de la nutrition et promouvoir l’agriculture durable
L’argent dépensé pour le tabac l’est au détriment des besoins essentiels des ménages. En Thaïlande, par exemple, les familles à faible revenu ont dépensé 13,6 % de leur revenu annuel pour acquérir des produits du tabac, de l’argent qui pourrait et devrait être utilisé en priorité pour les besoins alimentaires, l’habillement et l’éducation (SEATCA 2008). En Chine, ce chiffre a été estimé à 11 % des dépenses totales des ménages (Hu TW, et al, 2005).

Objectif 3: Assurer une vie saine et promouvoir le bien-être pour tous à tous les âges

Le tabac tue prématurément 1 de ses fidèles consommateurs sur 2. Au Mexique, 10 % de tous les décès sont attribuables à l’usage du tabac (CONADIC 2003), tandis que quelques 100.000 patients exigent des services de soins de santé chaque année pour traiter des maladies liées au tabac (Arredondo A, C Carrillo, Zuniga A 2007). En France, le tabac tue 78 000 personnes chaque année, le nombre d’années de vies perdues est estimé à 686 418 (Kopp 2015).

Objectif 4: Assurer l’éducation de qualité et équitable et promouvoir les possibilités de formation pour tous
Au Malawi, au moins 78.000 enfants sont contraints de travailler dans les champs de tabac, ce qui rend impossible pour la plupart d’entre eux la fréquentation de l’école (plan Malawi 2009).

Objectif 5: Assurer l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes et des filles
Les femmes représentent 20 % des fumeurs dans le monde (OMS 2010). En 2012, 17 % des femmes dans les pays développés et 4 % des femmes dans les pays en voie de développement étaient des fumeurs quotidiens (Ng M, et al). En Chine, 53 % des femmes en âge de procréer ont été exposées à la fumée secondaire dans leur lieu de travail et 65 % y ont été exposées à la maison, ce qui augmente le risque de complications pendant la grossesse et l’accouchement (Caixeta RB, Khoury RN, Sinha DN 2012). En Uruguay, des politiques globales de lutte antitabac ont encouragé les femmes enceintes qui fument à cesser de fumer, ce qui a permis d’améliorer sensiblement la santé des nouveau-nés (Harris JE, Balsa AI, Triunfo P 2014).

Objectif 8: Promouvoir la croissance durable et un travail décent pour tous
Les maladies chroniques et les décès prématurés, provoqués par le tabac, pèsent sur l’économie des pays. Par exemple, au Pakistan, près de la moitié des décès dus au tabac interviennent durant les années productives de la population (de 30 à 60 ans) (Ng M, et al).

Objectif 10: réduire les inégalités dans et entre les pays
Plus de 80 % des fumeurs dans le monde vivent dans des pays à faible revenu et à revenu intermédiaire ; ces pays ont moins de ressources disponibles pour les dédier au traitement des maladies provoquées par le tabac ainsi que pour en absorber les autres coûts (Jha P 2009).

Objectif 11: rendre les villes plus « durables »
La fumée secondaire du tabac est mortelle, que ce soit dans les lieux publics comme au foyer. L’exposition à la fumée environnementale tue au moins 100.000 personnes chaque année en Chine (MOH Chine 2007). En France, trop de salariés sont encore exposés à la fumée de tabac au travail, l’un des premiers polluants intérieurs. Mieux contrôler le tabac permettra ainsi de faire des économies sur les dépenses de santé mais aussi d’assurer une meilleure qualité de l’air et une meilleure qualité de vie dans nos Cités.

Objectif 13 : Prendre des mesures urgentes pour lutter contre le changement climatique et ses impacts et Objectif 15: protéger, restaurer et promouvoir l’utilisation durable des écosystèmes terrestres, la gestion durable des forêts, la lutte contre la désertification, et stopper et inverser la dégradation des terres et stopper la perte de la biodiversité.
La culture du tabac exploite 1 % des terres agricoles dans le monde et est responsable de 2 à 4 % de la déforestation mondiale « causant une empreinte visible pour le changement climatique » (Tobacco Atlas 2015).
La culture du tabac est ainsi responsable de la perte de la biodiversité, de la pollution des sols par l’utilisation de pesticides ainsi que de la dégradation des sols, de la déforestation et de la pollution de l’eau (OMS 2008). La fabrication du tabac est liée à 30 % de la déforestation au Bangladesh (John S, Vaite S 2002,) et entre 1990 et 1995, la culture du tabac a représenté 26 % de la déforestation au Malawi (Millington A et Jepson W, 2008).

Objectif 14: conserver et utiliser durablement les océans, les mers et les ressources marines pour le développement durable
Les mégots de cigarettes mettent jusqu’à 12 ans pour se décomposer. Il s’agit du débris le plus communément retrouvé dans l’environnement dans 92 pays, ce qui représente 15 % du total des déchets (Ocean Conservancy, 2013). Des milliers de produits chimiques sont présents dans une cigarette, et les résidus peuvent être trouvés dans les mégots écrasés dans les rues. On estime qu’un mégot pollue jusqu’à 500 litres d’eau. Le lixiviat provenant des mégots de cigarettes est extrêmement toxique pour certaines espèces marines et poissons d’eau douce, et même les filtres non fumés sont légèrement toxiques (Slaughter et al., 2011).
Une meilleure sensibilisation de la population à la pollution des mégots permettraient de réduire considérablement ces rejets de déchets.

Objectif 16: Promouvoir des sociétés pacifiques pour le développement durable, fournir un accès à la justice pour tous ….
En 2000, l’Union européenne a accusé les compagnies de tabac Philip Morris et RJ Reynolds de favoriser la contrebande de cigarettes, tant par la corruption d’agents publics que par l’implication dans le secteur du commerce illicite au sein duquel groupes terroristes et crime organisé sont actifs. L’affaire a été abandonnée, mais a conduit à un accord juridique contraignant Philip Morris à payer à l’Union européenne 1 milliard de dollars (Joossens et Raw 2008).

Objectif 17:Financer le développement durable
L’un des objectifs définis lors de la troisième Conférence internationale sur le financement du développement (FFD3) , est celui d’augmenter les taxes sur le tabac, parce que le prix et les mesures fiscales sur le tabac sont à la fois un moyen efficace et significatif de réduire la consommation de tabac et de financer les soins de santé ou d’augmenter les recettes pour financer des programmes de développement (FFD3, 2,015).
Les objectifs du millénaire ont permis à de nombreux pays d’engager des politiques permettant de réduire la pauvreté et de garantir de meilleures conditions de vie pour leurs populations. Il reste cependant beaucoup de chemin à parcourir et ces 17 nouveaux objectifs pour le développement exigent plus que jamais de la détermination et un engagement mondial. Une vidéo, réalisée par l’UNICEF à destination des enfants, explique parfaitement ce grand programme. Nous vous invitons à visualiser ce clip qui s’inscrit par ailleurs dans le cadre de la COP21 qui aura lieu en France en décembre et qui devrait marquer un grand tournant pour l’écologie et le développement durable où, là aussi, le contrôle du tabac a toute sa place.

Sources:dnf.asso.f


Vous avez aimez cet article? Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 + 15 =

Dans la même catégorie