Tabac et femme: une relation mortelle

8 mars 2016
Fumer augmente le risque de fausse couche

A consommation de cigarettes égale, hommes et femmes ne partagent pas les mêmes risques. Pour des raisons anatomiques et hormonales, le beau sexe serait plus sensible à la toxicité de la cigarette.

Le tabagisme est devenu un véritable phénomène chez les femmes. Ainsi de nos jours, les femmes fument autant que les hommes et les jeunes filles plus que les jeunes garçons. Et les Camerounaises ne sont pas en marge de cette tendance. Aussi, croiser une jeune fille tirant à pleines bouffées sur une cigarette semble désormais banal. Selon les résultats de l’enquête mondiale sur le tabagisme chez les adultes (GATS-Cameroun 2013), sur les 1,1 million d'adultes fumeurs, les femmes représentent 4,3% de cette population. Prisonnières de l'attrait social de la cigarette, elles continuent de fumer à l'âge adulte. Faire face au stress, frimer, imiter parents ou petits amis fumeurs, seraient entre autres les raisons évoquées. Conséquence : ces accros du mégot en pâtissent atrocement, avec une haleine de chacal… Et ça va de mal en pis. Si les femmes s'exposent aux mêmes risques de santé que les hommes, il n’en demeure pas moins vrai qu’elles encourent des risques plus accrus, souvent mal connus et négligés.

Focus sur les dangers du tabagisme féminin

Altération de la peau: le tabac entraîne clairement des dommages au niveau de la peau, si chère aux yeux des femmes. Essentiellement, on observe un vieillissement cutané prématuré, l’apparition plus fréquente d’acnés et une mauvaise cicatrisation après une chirurgie.

Troubles bucco-dentaires: la consommation du tabac aggrave les troubles bucco-dentaires, avec des infections chroniques ou simplement des problèmes d’halitose (la mauvaise haleine).

Risques de cancer: le tabac favorise en plus du risque de cancer du poumon, l’émergence des cancers du col de l’utérus et de la vessie. En revanche, il n’a pas été prouvé de responsabilité du tabac vis-à-vis du cancer du sein. Les publications sur ce sujet montrent cependant un pronostic plus sévère chez les fumeuses atteintes de cancer du sein. Ainsi, le tabagisme est le facteur de risque reconnu le plus important des cancers de la vessie chez la femme. Il est responsable de plus de la moitié de ceux-ci.

Dangers cardiovasculaires: les risques cardiovasculaires, comme l’infarctus ou les accidents vasculaires cérébraux (Avc) sont dramatiquement plus élevés chez les femmes fumeuses. Et les femmes tabagiques diminuent considérablement leurs risques cardiovasculaires en arrêtant de fumer.

Tabac et grossesse, un ménage à haut risque: le tabac représente aussi un danger majeur pour le fœtus. Car, il augmente le risque d'avortement spontané, de grossesse extra utérine, de mort subite du nourrisson. Le tabagisme réduit la fertilité de la femme et avance l'âge de la ménopause de 1,5 à 2 ans.


Vous avez aimez cet article? Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 + 9 =

Dans la même catégorie