Tabac: interdiction de  fumer dans les administrations publiques

23 novembre 2015
les administrations publics  camerounais veulent protéger de l'exposition à la fumée secondaire

La lutte contre le tabac est une priorité de santé publique: le tabac tue fumeur et le non-fumeur. Afin de protéger les fumeurs comme les non-fumeurs, l’interdiction de fumer  dans les lieux à usage collectif est selon les experts les des moyens les plus efficaces

Tabac, tue ne passera pas nous!  En mode Gandalf, les responsables d’administrations publiques camerounaises semblent déterminer à réduire les effets néfastes du tabagisme. En effet depuis quelques temps, les locaux de certaines administrations qu’ils soient à usage collectif ou individuel, sont désormais non-fumeur.  Ainsi, les agents administratifs doivent sortir des locaux pour fumer.

Soucieux de la santé des populations, le ministère de la Santé Publique est la première administration publique camerounaise à expérimenter le concept d’espace non-fumeur. Ceci, a travers la décision n°0222/D/MSP/SG/DMPNP du 8 novembre 1988 portant interdiction de fumer dans les institutions et les formations relevant du Ministère de la Santé Publique.  Face à l’accueil favorable de cette décision par les populations et les professionnels de la santé, plusieurs administrations publiques prennent conscience de  la nécessité de protéger les populations de l’exposition à la fumée secondaire du tabac.  C’est le cas de la communauté urbaine de Yaoundé(CUY) qui, à travers la note de service no 1913 du 12 Juin 2007, lance l’opération « pas de fumée à l’intérieur« . L’opération consiste à amener le personnel et les usagers à ne pas fumer dans les locaux du CUY.  Au ministère des Finances, même son de cloche. Illustration par la signature de la lettre N°07/788/CF/L/MINEFI/DRH/SP du 15 Juin 2007 porte interdiction de fumer dans toutes les structures du Ministère de l'Économie et des Finances. Dans cette lutte contre l’exposition à la fumée secondaire, les administrations en charge de l’éducation ne sont pas en reste. Ainsi, au ministère de l’Éducation de Base, la lettre-Circulaire N° 012/B1/1464/MINEDUB/SG/DRH/SDSSAPPS du 17 août 2007 porte création des espaces non-fumeurs et des clubs anti-tabac en milieu scolaire. Au ministère de l’Enseignement Secondaire, la signature de la lettre-Circulaire N° 19/07MINESEC/SG/DRH/SDSSAPPS du 11 Septembre 2007, permet la création des clubs anti-tabac en milieu scolaire et  fait des établissements scolaires des « espaces non fumeurs ». Au ministère des Affaires Sociales, pour réduire les problèmes sociaux liés à la consommation du tabac, la signature de la lettre-circulaire No2014/AS/LC/MINAS/SG/DSN/SDLCES/SLCFS interdit de fumer dans toutes les services centraux et déconcentrés du ministère des Affaires Sociales.

Des mesures qui semblent ravir non-fumeurs et fumeurs car tous l’appliquent pour le bien -être de toute la communauté.


Vous avez aimez cet article? Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

twelve + eighteen =

Dans la même catégorie