Contrôle du tabac: la C3T plaide pour le marquage sanitaire graphique au Cameroun

30 novembre 2017
Pied-paquets-de-cigarette-tels-que-proposes-par-l-organisation-mondiale-de-la-sante-ici-aux-philippines-en-octobre-2011-690x450

Dans un communiqué publié dans le quotidien gouvernemental Cameroon tribune, édition du 21 Novembre 2017,  et dans le journal The Post édition du 27 Novembre, la Présidente de la Coalition Camerounaise Contre le Tabac (C3T) souligne la nécessité pour le Cameroun d’adopter les illustrations graphiques sur les emballages des produits du tabac vendus au Cameroun.

Cancer de la Bouche ok

« Protection des générations actuelles et futures des maladies et de la mort liées au tabac ». Tel est le titre de ce document signé du Dr Flore Ndembiyembe qui précise que la consommation des produits à base du tabac qui est une pratique courante dans le monde et au Cameroun  constitue un fardeau pour le pays et par conséquent, un facteur de pauvreté et  un obstacle pour son développement. Elle rappelle par la suite la prévalence mondiale de l’épidémie du tabagisme, ainsi que les mesures préconisées par l’organisation mondiale de la Santé (Oms).

« Selon l'OMS, le tabac tue la moitié de ceux qui le consomment. L'épidémie de tabagisme tue plus  de  7 millions de personnes dans le monde chaque année. Plus de 6 millions d’entre elles sont des consommateurs ou d’anciens consommateurs, et environ 890.000 des non-fumeurs exposés involontairement à la fumée. Si rien n'est fait, ce nombre pourrait atteindre plus de 8 millions d'ici 2030 et plus de 80% des fumeurs vivent dans les pays à revenu faible ou intermédiaire comme le Cameroun« , précise la présidente de la C3T qui poursuit: » Pour limiter l’ampleur de l’épidémie du tabagisme et ses conséquences désastreuses , l'article 11 de la Convention-cadre de l'OMS pour la lutte antitabac (CCLAT) recommande les Parties d'utiliser des messages de mises en garde sanitaires et des images couvrant plus de 50 % des faces principales des emballages des produits du tabac ».

Pour qu’ils soient efficaces, les marquages sanitaires graphiques ou illustrés doivent être positionnés  sur les zones d’affichage principales (avant et dos, les faces les plus grandes du paquet de Cigarette), couvrir au moins 50% des faces principales du paquet, illustrer les effets nocifs du tabagisme à travers des images et/ ou pictogramme, créer un contraste de couleur entre l’arrière-plan et le texte.

 Le Dr flore Ndembiyembe précise par ailleurs que les mises en garde sanitaires doivent également faire figurer plusieurs messages en français et en anglais  sur tous les produits du tabac simultanément ou en alternance. Se basant sur les résultats des études menées dans plusieurs pays développés tels que l’Australie, le Canada, le Royaume-Uni et les États-Unis, la présidente de la Coalition soutient que « les étiquettes de grande taille suscitent des réactions émotionnelles et augmentent la motivation à arrêter de fumer, de même que des photos et des graphiques marquants aident les fumeurs à visualiser la nature d’une maladie causée par le tabac bien mieux que de simples mots« .  Bien plus, il est également établi que les images sont tout particulièrement importantes dans les régions où le taux d’alphabétisme est faible et où les fumeurs ignorent généralement les étiquettes de mise en garde sous forme de texte. Au-delà d’optimiser leur visibilité et de faciliter la compréhension des messages, les mises en garde sous forme d’illustrations graphiques ont de fortes chances  d’attirer l’attention des enfants et des adolescents, et notamment  celle des enfants de fumeurs, qui sont particulièrement vulnérables.

Pour la Coalition Camerounaise Contre la Tabac, le Cameroun qui compte plus de 1 million de fumeurs Actifs et près de 7 millions de fumeurs passifs,  et qui n’est encore qu’au niveau du marquage sanitaire textuel, devrait donc s'inscrire sans délais dans cette nouvelle dynamique mondiale de marquage sanitaire graphique,  afin de renverser la tendance actuelle du tabagisme qui est un grand problème de Santé Publique, indique para ailleurs le communiqué.

En soulignant la nécessité d’adopter le marquage sanitaire graphique, la Présidente de la C3T voudrait aussi  inviter les décideurs à emboîter le pas à d’autres pays africains qui sont déjà passés au marquage sanitaire graphique. Il s’agit entre autres du Sénégal, de  l’ile Maurice, du Burkina-Faso,  de la Gambie, du Niger, du Ghana, de la Namibie, de l'Ouganda, des Seychelles et de Madagascar. Tout près du Cameroun, on note les pays comme  le Tchad, le Nigéria, le Congo Brazzaville et le Gabon qui ont aussi adopté avec succès les marquages sanitaires graphiques sur les emballages des produits du tabac. « Le Cameroun qui a toujours su asseoir son leadership dans la sous- région ne saurait être parmi les derniers pays à adopter cette importante mesure de Santé Publique« , conclut le communiqué de la Présidente de la Coalition Camerounaise Contre le Tabac.


Vous avez aimez cet article? Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

two × 5 =

Dans la même catégorie