Lutte contre le tabac en milieu scolaire à Yaoundé

13 octobre 2017
IMG_20171002_100701

Plusieurs lycées, collèges et écoles primaires de la capitale camerounaise sont désormais des espaces non fumeurs. La Coalition Camerounaise Contre le Tabac (C3T) a lancé depuis le 27 septembre dernier la phase pilote de la campagne d’apposition des plaques de signalisation d’interdiction de fumer dans les établissements d’enseignement primaire et secondaire de la capitale politique du pays.
C’est par le Lycée de Nkoldongo dans l’arrondissement de Yaoundé 4è que la Coalition Camerounaise Contre le Tabac a démarré cette campagne dont l’objectif est de faire des établissements scolaires des espaces 100% non fumeurs. Attractives par leurs couleurs, ces plaques éditées en français et en anglais et apposées à l’entrée principale de l’établissement et au niveau du bloc administratif renseignent tout usager qu’il est interdit de fumer au sein de cet établissement. Pour Dr Flore Ndembiyembe, Présidente de la C3T, l’initiative de cette campagne a été inspirée par le contexte actuel et le constat alarmant qui en découle: » les jeunes constituent une cible privilégiée pour l’industrie du tabac qui mène des activités publicitaires et marketing autour des établissements scolaires question de recruter de nouveaux fumeurs. Entre temps on note qu’il n’y a pas un dispositif législatif et réglementaire suffisamment fort pour protéger l’environ scolaire contre les activités de l’industrie du tabac. Par ailleurs la législation et les réglementations existantes ne sont toujours appliquées ». La présidente de la Coalition Camerounaise contre le tabac évoque par exemple la loi d’orientation de l’éducation au Cameroun du 04 Avril 1998 qui en son article 28 alinéa 1er interdit le commerce du tabac dans l’enceinte ou à la périphérie des établissements scolaires.
Dr Flore Ndembiyembe évoque également la lettre circulaire du ministre des enseignements secondaires du 11 septembre 2007 portant création des espaces non fumeurs et des clubs antitabac en milieu scolaire. Tout ce dispositif qui vise à protéger les enfants contre la pandémie du tabagisme reste très peu appliquer. C’est donc pour accompagner la mise en œuvre de la mesure gouvernementale du 11 septembre 2007 que cette campagne a été initiée.
une initiative appréciée à sa juste valeur par les responsables des établissements scolaires bénéficiaires. Selon Mme Odette Nguignag, proviseur du Lycée de Nkolndongo, » ce geste de la C3T est salutaire vu qu'il rejoint de notre préoccupation quotidienne, celle de sensibiliser les élèves sur les méfaits des stupéfiants ». Pour sa part, Clément Nkodo Manga, Abbé principal du collège de la retraite, salue aussi ce projet de la Coalition. » La consommation des drogues a pris des proportions importantes en milieu scolaire, mais nous ne baissons pas les bras, c’est un combat quotidien qui nécessite le concours de tous les membres de la communauté éducative. Les plaques que nous offre la C3T viennent appuyer nos actions de sensibilisation » soutient-il.
Dans plusieurs autres établissements scolaires ayant connu le passage des équipes de la campagne, c’est le même accueil qui a été observé.
Ce projet mis en œuvre avec le soutien de PayPal va concerner dans sa phase pilote 15 lycées, collèges et écoles primaires de la ville de Yaoundé. L’appel à mobilisation des ressources est lancé afin de permettre son passage à échelle.


Vous avez aimez cet article? Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 − 8 =

Dans la même catégorie