Marquage Sanitaire graphique: la C3T sensibilise les distributeurs des produits du tabac

9 décembre 2019
Sensibilisation Yde

 Dans le but de permettre à tous les acteurs d’avoir le même niveau d’information sur la réglementation en vigueur,  la Coalition Camerounaise contre le tabac a lancé une campagne de sensibilisation des distributeurs des produits du tabac. C’est dans  le but  de les amener à respecter la réglementation sur le marquage sanitaire graphique.

Mercredi 20 novembre 2019, Tongolo dans l'arrondissement de Yaoundé 1er. Une équipe de la Coalition Camerounaise contre le Tabac (C3T) s'ébranle dans les rues. Ils sont bien identifiables par leur uniforme. Pour plus d'efficacité sur le terrain, elle se scinde en deux. Tout semble bien passer pour celle constituée du Dr Richard Dipoko, Jeanette Nya , Judith Chekumo, Faustin Eteme jusqu'à la rencontre avec ce revendeur posté non loin des feux signalisations en allant vers le Lycée de Mballa 2. D'abord réceptif, son esprit s'échauffe à la venue de son fournisseur qui hurle qu'ils ne sont que de simple commerçants et employés en quête de leur pitance. « C'est au fabricant qu'il faut s'en prendre ».

Les équipes de la C3T ciblent les tenanciers des points de vente au détail, les semi grossistes pour la sensibilisation au respect de la réglementation sur le marquage sanitaire graphique. Obligatoire au Cameroun depuis le 12 juin 2019, on observe cependant sur le terrain, une certaine résistance auprès de certains opérateurs qui ne veulent pas s'arrimer à cette réglementation. « Les producteurs soutiennent que tous leurs produits qui entrent au pays sont conformes mais que le problème se situe au niveau de la chaîne de distribution. Nous sommes donc venus aujourd'hui sensibiliser ces acteurs, les détaillants et les semis grossistes qui sont des maillons importants parce que ce sont les derniers éléments de la chaîne de distribution avant la consommation », explique,  Prince Mpondo, Communication Officer de la C3T, aux journalistes présents.

Il ajoute : « Il est important qu'ils sachent qu'ils ne doivent vendre que des produits conformes à la réglementation. C'est-à-dire, des produits qui contiennent des images qui illustrent des maladies liées à la consommation de ces produits dangereux et mortels ». Egalement, faut-il le rappeler, les paquets de cigarettes devraient avoir un message nouveau. A savoir : « le tabac tue ou fumer tue ». Ceux qui vendent des produits non conformes s'exposent aux sanctions prévues par la réglementation en vigueur. La campagne interpelle aussi les pouvoirs publics afin qu'ils prennent leur responsabilité d'assainir le marché en y retirant tous les produits non conformes.

Les supports de sensibilisation produits, notamment les flyers, étaient systématiquement remis à tous les  vendeurs de cigarettes rencontrés.

La campagne lancée à Yaoundé se poursuit actuellement sur le terrain dans les différents points de vente de la ville et  dans les régions du Littoral, L’Ouest, l’Adamaoua et du Sud.


Vous avez aimez cet article? Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 + nineteen =

Dans la même catégorie