La C3T célèbre 10 ans de lutte contre le tabac au Cameroun

28 mai 2016
20160525_101155

A l'occasion de cette célébration, une série d'activités sont organisée depuis  le 1 mai 2016.

Depuis le début du mois de mai 2016, la lutte antitabac camerounaise vibre au rythme de la célébration des 10 ans d’engagement de la Coalition Camerounaise Contre le tabac (C3T).  Une célébration placée sous le signe de la prévention des maladies non-transmissibles à travers le thème: « espaces sans fumée, espaces sains« 

20160506_122234

Le 06 mai 2016, la commune de Bamenda 1er, première municipalité sans fumée du Cameroun a abritée la cérémonie de lancement des festivités marquant cette célébration. Une cérémonie haute en couleur qui a été marqué par la présence des autorités de la ville de région du Nord-Ouest,  notamment,  le Secrétaire général de la Région, Représentant du Gouverneur de la région du Nord-Ouest, le Représentant du Préfet de la Mezam, le Représentant du Délégué du Gouvernement de la ville de Bamanda, les délégués régionaux, des autorités locales et religieuses,  les membres de la société civile et des populations. Dans son propos de circonstance, le représentant du Gouverneur a invité les autres communes de la région à suivre l’exemple de la commune de Bamenda 1er. Il a également appelé au lancement des clubs antitabac dans les écoles du Nord-Ouest.

Campagne de prévention

20160511_123923

Le tabac étant le principal facteur de risque des maladies non transmissibles, une campagne gratuite de sevrage tabagique et de dépistage des cancers féminins du sein et du col de l'utérus a été organisée du 11 au 12 mai 2016 à l’hôpital central de Yaoundé. Réalisée avec l'appui du Centre Hospitalier Universitaire (CHU), de l’Hôpital de Central de Yaoundé (HCY) et du Comité National de Lutte contre le Cancer, cette campagne  a permis à une centaine de femmes de se faire dépister des cancers du sein et du col de l'utérus. S'agissant du sevrage  tabagique, une dizaine de fumeurs ont durant cette campagne bénéficiés des thérapies de sevrage tabagique.

Remise de prix aux champions de lutte antitabac

Dans l’optique de redynamiser  les acteurs de lutte anti tabac et d’améliorer le contrôle du tabac au Cameroun, la C3T a récompensé mercredi, 25 mai 2016, à Yaoundé, les lauréats du prix «Tobacco control champion awards». Lors de cette première édition, trois institutions et un citoyen ayant activement contribué à l’amélioration du contrôle du tabac au Cameroun ont vue leurs actons récompensées. Il s'agit de la mairie de Bamenda 1er, l'Assemblée nationale, le ministère de la santé publique et de l’écrivain Hilaire Abouna.

20160525_192923(0)

Les œuvres des lauréats:

Prévention contre le tabagisme dans les manuels scolaires: cette initiative est à attribuer à Hilaire Abouna, l'un des lauréats du prix de la C3T. Il a réussi, depuis 2014, à introduire dans les livres de sciences et technologies de la classe de 5e, édités par «Les classiques africains», un chapitre intitulé [ «comportements émergents néfastes à la santé de la reproduction»]. Lequel met un accent sur le tabagisme ses méfaits et son traitement.
Espace non-fumeur à Bamenda: en 2015, la mairie de Bamenda 1er consciente des dangers liés à la consommation du tabac à pris une décision portant interdiction, de fumer dans les lieux publics.

Renforcement du Contrôle du tabac: l’action du parlement a permis au Cameroun de s’arrimer à la donne internationale en votant, 27 juillet 2005, une loi autorisant le président de la République, Paul Biya, à ratifier la Convention Cadre pour la Lutte Antitabac (CCLAT). En 2014, suite à un séminaire de sensibilisation et d’information des parlementaires sur le contrôle du tabac, la lutte anti-tabac s’est enracinée par la création du réseau de parlementaires contre le tabac, réseau dénommé « Oxygène ». Réseau qui dispose  actuellement de 10 points focaux dans les régions du Cameroun.

Point focal antitabac et de garant de la lutte antitabac, le ministère de la Santé publique a initie en 2012, un avant-projet de loi nationale antitabac. Son action a également contribué à l’amélioration du cadre juridique et à la création du Comité multisectorielle antitabac, dont la mission principale est de veiller à l’application des dispositions de la CCLAT.

A propos du tabagisme

Créée en 2006, La Coalition Camerounaise contre le Tabac en abrégée C3T  un réseau d’organisation de la Société Civile camerounaise œuvrant pour un Cameroun sans maladies et décès liées au tabac.

Cette célébration qui s’achève le 31 mai prochain est donc pour la C3Tl’ occasion de plus pour la C3T  de rappeler aux populations camerounaises  les dangers de l’usage du tabac afin de réduire les maladies et les décès liés au tabagisme.


Vous avez aimez cet article? Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × three =

Dans la même catégorie